L'ADN

L’Europe va passer les migrants au détecteur de mensonges

L’Europe va tester pendant un an, un douanier artificiel pouvant détecter les mensonges. Le système nécessite pour le moment le consentement des voyageurs, mais ce dernier pourrait être imposé à l’avenir. Vous avez dit dystopie ?
Alexandre Lazarègue réagit.

Lire l’article sur l’ADN